Petit guide du vapoteur serein en vacances

Laisser tomber la clope et passer à la vape, globalement, c’est génial. Tous ceux qui ont sauté la barrière vous le diront : que des avantages ! La santé s’améliore dès les premiers jours, les vêtements et l’appart’ ne sentent plus le cendrier, le gout des choses revient, et on est bien moins dépendant qu’à la clope. Tout est cool !!

Tout ? Bon, il y a quand même un truc qui n’est pas forcément évident pour tout le monde …  Être vapoteur nécessite de s’organiser (ouch). Un minimum de logistique à prendre en compte. Avant, on oubliait ses clopes ou son briquet, on en empruntait à son voisin de table, on en achetait à peu près partout à n’importe quel heure. Là, difficile de se pencher vers la table d’à coté pour demander poliment :  « Excusez-moi Monsieur, vous n’auriez pas 3 ou 4ml d’un petit fruité un peu mentholé mais pas trop en 2 ou 3mg, à me dépanner, s’il vous plait ? »
Et quand on part en vacances, c’est encore plus important ! Ici c’est Paris, tout va bien, vous avez vos bonnes adresses. Mais si vous partez loin, si vous allez à Malte, en Egypte, ou à Cancun, il est fort probable que vous ne trouviez pas grand chose à mettre dans votre clearomiseur. Sans parler d’une vitre de rechange ou d’un chargeur d’accu parce que le port USB de votre iStick Pico a lâché…
Donc, il faut … PRÉVOIR, un minimum.

Voici un petit guide du vapoteur serein en vacances :

1) Suffisamment de liquide(s), évidemment.

punkVous avez surement une idée de votre consommation habituelle par jour ? un plein, trois pleins, 15ml ? Si vous ne savez pas, demandez à votre responsable de magasin de jeter un œil à votre historique d’achats, et faites le calcul avec lui. Ensuite, prévoyez large. En vacances, vous vaperez surement plus qu’en semaine. Le temps libre, les soirées, le soleil : envisagez 10 à 20 pourcents de plus pour être sûr d’être large. Pensez aux bouteilles de 60ml ou+, qui reviennent bien moins cher que les petites bouteilles de 10ml.

Des résistances d’avance. Au moins 2.

ResistancesElles coûtent entre 3 et 6 euros pièce, vous n’êtes surement pas à cela près. En vacances, vos amis curieux voudront peut-être essayer votre vape, appuyer trop longtemps sur le bouton, ou « monter la puissance pour voir », et là bim, grillent le coton de votre résistance en quelques secondes.  (Not. Cool !)  Ou alors si vous êtes comme moi, vos amis vous connaissent bien, vous, votre vape, et vos liquides fabuleux. Ils se réjouissent secrètement depuis des semaines de vaper votre Ice Beam sans vergogne dès que vous aurez tourné les yeux vers la plage.

Dans un cas comme dans l’autre : prévoyez des résistances en trop. Au pire vous les ramènerez avec vous en rentrant.

Assez de batteries, et/ou un bon chargeur d’accus.

PowerbankPareil que pour le liquide, vous allez peut-être vaper un peu plus que durant l’année. Votre batterie ne vous durera probablement pas la journée. Si vous marchez avec un accu 18650, envisagez de vous en acheter un deuxième. Si vous rechargez votre vape avec la prise USB en façade, pourquoi ne pas envisager un chargeur/powerbank ? Quelque chose qui vous permette de recharger 2 accus pendant la nuit, et votre cigarette électronique dans votre sac pendant la journée.

Un deuxième clearomiseur ?

Cleito ExoC’est bête à dire, mais un clearomiseur, ça casse. Moi j’emporte quasiment TOUT mon matériel de vape quand je pars en vacances, quatre mods, 8 reservoirs différents, et quelques pièces de rechange… mais chacun ses petits problèmes : moi c’est la peur de manquer 😀 !

Sans en arriver jusque là, si vous avez plusieurs clearomiseurs, emportez-en plusieurs. Si vous n’en n’avez qu’un,  pourquoi ne pas en tester un nouveau, un qui fait encore plus de vapeur, ou un qui dispose d’une plus grande capacité ? Vous pourrez passer d’un liquide à un autre sans avoir besoin de tout démonter et nettoyer, et vous vous mettrez à l’abri d’un fâcheux accident de pyrex.

Une housse ou un étui pour votre matériel.

EtuiPas besoin de vous faire un dessin ici : les cigarettes électroniques, ça n’aime pas l’eau, ni le sable, ni rester en plein soleil sur la table par 50 degrés Celsius, et vous ne pourrez pas laisser votre vape dans la poche de votre short de bain toute la semaine.

Une mini vape hyper compacte, spéciale vacances ?

EzipeLà on n’est pas dans l’indispensable, clairement. Mais quelque chose comme un iCare pcc (que l’on adore dans l’équipe) ou un eZipe, avec un taux de nicotine un plus élevé que d’habitude car c’est moins puissant que votre vape habituelle : c’est discret, léger, et ça tient dans l’élastique de votre slip de bain … 🙂

Dernier truc : le voyage en lui-même.

Évidemment, vérifiez que vous avez le droit de vaper là ou vous allez (Canada, Bresil, Singapour, Emirats … c’est chaud). Vérifiez également sur le site de votre compagnie aérienne les réglementations en terme de matériel. En général, votre vape devra voyager en bagage cabine, surtout pour les batteries et la machine en elle-même. Les liquides en bouteilles de moins de 100ml, dans un sac fermé et en soute. Chaque compagnie a ses propres règles, demandez à Google ce que dit la vôtre à propos de la cigarette électronique.

Et enfin, en avion votre clearomiseur va fuir, quel qu’il soit, c’est une question de pression atmosphérique : videz votre réservoir avant d’embarquer, ou vapotez tout ce qu’il vous reste sur le tarmac :), ou bien transportez le dans plusieurs épaisseurs de sopalain et à l’abri de votre tenue de gala !

Et voilà, on a à peu près tout dit : revenez bronzés !!
Et si vous pensez à d’autre tuyaux de vapoteur en vacance, n’hésitez pas à nous en faire part !