Prendre l’avion avec sa e-cigarette et son e-liquide

En shop, nous entendons souvent les mêmes questions au moment des vacances. Ai-je le droit de prendre l’avion avec ma cigarette électronique ? Quid d’un grand flacon de mon e-liquide favori ? Questions judicieuses. D’autant plus que nous avons tous tendance à stocker pas mal de liquide histoire de ne pas manquer sur place. Alors qu’en est-il ?

E-liquide en avion

La réglementation au sujet des e-liquides est claire.

  • En cabine, comme pour d’autres types de liquides, vous avez le droit de transporter avec vous des fioles ne dépassant pas 100 ml. Celles-ci doivent être placées dans une pochette en plastique transparent (sac de congélation à zip par exemple). La limite autorisée totale est de 1 L. Attention, cette limite concernent tous vos liquides, qu’ils s’agissent de e-liquides ou de produits de beauté.
  • Vous pouvez également placer vos liquides en soute. Même chose. Des fioles de moins de 100ml placées dans des pochettes en plastique.

Gardez en tête que pendant le vol, à cause de la pression, vos flacons d’e-liquides, même neufs peuvent être amenés à fuir. Gardez les droits et bien protégés au risque de parfumer votre valise d’une délicieuse odeur de custard (miaam !).

E-cigarette en avion

Concernant les e-cigarettes, on oublie la soute. En effet, par le passé, certaines e-cigarettes se sont mises en tension toutes seules dans les valises (les fourbes !) pendant le voyage, ce qui a poussé l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) à les interdire en soute. Il en va de même pour les accumulateurs seuls. Et ça peut se comprendre, en cas de problème si un incendie se déclare, il est impossible d’en prendre la mesure.
Si vous ne souhaitez pas que votre e-cig soit saisie, il faut donc oublier la soute.

Cela dit, votre e-cigarette est la bienvenue en cabine à condition de respecter certaines règles :

  • Vous n’avez bien sûr pas le droit de vous en servir au risque de déclencher les détecteurs de fumée. Bon après beaucoup de personnes le font quand même, la clé c’est de garder la vapeur très longtemps dans les poumons, ainsi on expire presque rien (on dit ça on dit rien…)
  • Ne pas recharger votre vape pendant le vol, c’est interdit.
  • Les accus doivent être conservés dans leur emballage d’origine ou bien isolés.

Enfin, en cabine, comme pour vos fioles d’e-liquides, la pression dans la cabine peut amener votre clearomiseur à fuir. C’est normal, ce n’est pas un défaut matériel. Pour remédier à cela, vous avez le choix :

  • Nous vous conseillons de vider votre tank avant d’embarquer. Ainsi vous ne prenez aucun risque.
  • Si votre clearomiseur a un airflow situé sur le dessus, en vous assurant de garder votre vape droite, vous ne devriez pas avoir de problème.
  • Si votre clearomiseur a un airflow situé en bas, en gardant votre vape tête en bas, vous ne devriez pas avoir de problème non plus.

Voilà, vous savez tout !

Nous vous conseillons tout de même, afin d’éviter les mauvaises surprises de vous renseigner sur la politique de “tolérance” vis à vis de la e-cigarette dans le pays que vous visitez. En Thaïlande par exemple, le pays à une politique très agressive vis-à vis de la vape et beaucoup de e-cigarettes sont saisies à l’arrivée à l’aéroport. Vérifiez le site des ambassades ou les forums avant le départ est toujours une bonne idée.

Enfin, n’hésitez pas à jeter également un oeil sur le site de la compagnie aérienne que vous avez choisi. De cette manière vous êtes sur que vous et votre vape vous voyagerez tranquilles !