Nicotine : Halte au patatage passif !

Nicotine : Halte au patatage passif !

A la cantine de l’entreprise, il serait probablement très malvenu de se mettre à vapoter. On passerait au mieux pour un irresponsable, au pire pour un assassin.  Vous rendez-vous compte… Ce type qui va, de par ce geste criminel, rendre accro à la nicotine tout le personnel d’une entreprise.

Il est parfois bon de revenir sur certaines études pour balayer des idées reçues qui reviennent régulièrement dans la bouche des détracteurs de la cigarette électronique ; opposer des études scientifique à la parole des bistrots si vous préférez. Une des études sur le vapotage passif se trouve ici. Elle est signée Schripp, Markewitz, Uhde et Salthammer. Pour leur démonstration, la méthodologie est la suivante : on fait passer un certain nombre de vapoteurs et autant de fumeurs dans des pièces au cubages différents. On les laisse évidemment vapoter et fumer pendant deux jours. Et après, on prend les mesures, en termes de nicotine, de métaux lourds, d’une vingtaine de produits chimiques. Aucune trace de nicotine n’a été détectée.

Une autre étude, celle de Czogala, Goniewicz, Fidelus, Zielinska-Danch, Travers et Sobczak en arrive aux mêmes conclusions avec toutefois une détection de nicotine mais pas systématique ; ça dépendait des modèles de cigarette électronique. Lorsque la nicotine était détectée, elle était dix fois inférieure à celle émise par la clope normale. Cette autre étude se trouve ici.

 

Ce qui est réellement intéressant, c’est que certains légumes contiennent naturellement de la nicotine : les pommes de terre, les aubergines, les tomates. Les aubergines sont le légume le plus concentré en nicotine mais il faut en manger tout de même dix kilos pour avoir l’équivalent d’une cigarette. Mais si on commence à comparer avec des doses à peine mesurables de la nicotine dans l’air de la vape, on reste sur les mêmes concentrations. Et si vous vapotez en 0 mg à côté de votre voisin de table qui a opté pour une ratatouille à midi ou même une purée, la nicotine qui pénétrera dans son corps proviendra de son assiette, pas de votre e-cig !

Si Marisol Touraine faisait preuve de rigueur scientifique, elle devrait bannir les purées et les ratatouilles des cantines et ne pas interdire la cigarette électronique dans les lieux publics… Là, il y aurait un vrai sens logique à son  plan.patatage2

 

Laisser un commentaire