Fogger V2

Comment reconstruire son Fogger V2

 

Le Fogger V2 est un atomiseur reconstructible, c’est-à-dire que nous pouvons refaire les résistances à volonté et avec différents types de montages. Cela permet d’avoir une durée de vie quasiment illimitée et de pouvoir trouver la configuration qui vous conviendra le mieux.

La résistance du Fogger V2 se situe en bas de l’atomiseur et il est possible d’y construire une résistance classique à mèche de silice (comme sur les pros tanks), une variante de cette dernière avec un mesh acier enroulé autour de la mèche de silice ou encore le montage micro-coil coton que je vais vous présenter aujourd’hui. Bien évidemment il s’agit d’une technique et vous pourrez trouver d’autres consommateurs qui procèdent différemment.

La reconstruction de résistance (coil) est un exercice plutôt réservé aux initiés ou à ceux qui comptent le devenir, les premiers montages sont souvent laborieux et ne rendent pas forcément de bonnes performances de vape. Ne vous inquiétez pas, le coup de main est vite pris et ceux qui auront la patience et la minutie seront récompensés.

Pour commencer faisons rapidement le tour du matériel nécessaire à la réalisation de l’ouvrage. Avec votre Fogger vous trouverez tout ce qu’il faut pour un premier montage, malheureusement seul le tournevis vous servira pour réaliser un micro-coil coton. Le kanthal fourni en 0,2 mm peut être utilisé mais je le déconseille fortement, avec la méthode proposée ici il ne vous apportera que des ennuis car trop fin, il sera difficile de réaliser un coil qui résistera aux contraintes, vous comprendrez pourquoi au fil de ce tuto. Il faut donc vous procurer du kanthal 0,32 mm, du coton (bio ou cardé de préférence), un cure-dent, un briquet, une pince à épiler, des ciseaux et un mod électronique.

Une fois le matériel réuni commencez par démonter le Fogger afin d’accéder à la résistance et retirez cette dernière en dévissant les deux petites vis. Profitez-en pour faire un nettoyage complet de toutes les pièces de votre atomiseur.

Prenez une longueur de kanthal 0,32 mm, environ 15 cm, et passez la au briquet sur toute sa longueur afin de le faire rougir. Cette étape sert à oxyder le fil résistif ce qui lui retire son élasticité. Enroulez ensuite le fil autour du cure-dent afin de réaliser votre coil mais ne le serrez pas car il sera ensuite difficile de retirer le cure-dent. Effectuez entre 8 et 10 tours et resserrez les spires afin qu’elles se touchent toutes, puis placez le coil toujours sur son support dans le Fogger. Le cure-dent doit se mettre dans les encoches de manière à ce que les pattes de connexion de la résistance se retrouvent de part et d’autre face à la vis où elles seront connectées.

À ce stade desserrez les vis et entourez les pattes à l’aide de la pince à épiler autour en prenant soin de respecter le sens de serrage. À contresens le risque est de voir le fil repoussé à coté des plots de connexions. Une fois serrée coupez les pattes au plus près des vis et retirez délicatement le cure-dent en le faisant tourner. Si vous aviez serré trop fort le fil vous ne pourriez pas le retirer et devrez recommencer de zéro.

 

Vous avez maintenant un beau coil mais il n’est pas tout à fait fini. Montez l’atomiseur sur votre mod afin de vérifier la résistance qui devrait avoisiner les 1.3 ohms pour 10 spires. Si les chiffres sont corrects commencez à faire chauffer le coil par pulsation. Les spires doivent se toucher, si ce n’est pas le cas portez les au rouge puis utilisez les ciseaux ou une petite pince pour les resserrer. Ne faite pas les deux à la fois pour éviter les courts-circuits. Une résistance bien réalisée doit rougir de son centre à ses extrémités.

Le plus dur est fait. Servez-vous une dernière fois du cure-dent pour réaligner et recentrer le coil dans l’atomiseur.

Prenez un peu de coton et faite en une mèche aéré. Serrez son extrémité pour qu’elle puisse passer dans le cylindre que constituent les spires en vous aidant de la pince à épiler pour la tirer délicatement. Avec du kanthal 0,2 mm la résistance a tendance à se déformer au moindre effort. Tirez le coton jusqu’à ne plus avoir la partie serrée, la mèche doit être bien aérée. Coupez les extrémités en laissant 1 cm que vous repliez de chaque côté du coil.

Le coton doit être suffisamment aéré pour que le liquide puisse bien s’imprégner mais pour autant bien boucher les encoches pour éviter les fuites.

Voilà, votre micro-coil coton est terminé ! Pensez à mettre quelques goute de liquide directement sur le coton pour bien l’imprégner (sans le noyer) et remontez votre Fogger en remplissant le tank. Je vous conseille de retirer la petite vis avant de refermer le réservoir pour ne pas créer une surpression qui forcerait le liquide à noyer le coton et obtenir un bon glouglou. Remettez la petite vis et finissez de remonter l’atomiseur, il ne vous reste plus qu’à déguster votre liquide préféré.

Veillez à toujours avoir un coton imbibé et donc n’attendez pas que le tank soit vide, la mèche pourrait bruler en cas de panne sèche.

Laisser un commentaire