Enfin un starter kit digne de ce nom

Enfin un starter kit digne de ce nom

Je hais le principe du starter kit en général. En tout. En gastronomie par exemple. En commandant une assiette de trucs mexicains par exemple, vous vous retrouverez inévitablement avec des chips à deux euros le kilo ou des beignets de poulpe. Parce qu’on a eu la flemme de lire toute la composition du plat. C’est systématique, vous aurez toujours le truc que vous aimez le moins dans des quantités plus importantes que le reste. Pour rester dans le culinaire, il vaut toujours mieux manger à la carte pour 25 euros qu’au menu à 19,99. Ok, c’est un peu plus cher mais ça évite les déceptions.

Et dans les starters kits pour vapoter, c’est aussi la même chose. Tout le monde a plus ou moins commencé comme ça j’imagine ; avec deux batteries bas de gamme, un clearo pas génial, deux résistances en plus et des accessoires qui vont du totalement inutile au franchement pas solide. Souvent, un starter kit, c’est aussi l’occasion de transformer vos amis les plus chers en ennemis éternels. Si, si. Le truc qui bénéficie de la meilleure qualité dans le starter kit, c’est sa boite. En général, on se dit que c’est une super idée de cadeau. Alors on offre, dans un très joli emballage. Celui qui reçoit se dit : « Mais que m’a-t-il offert ? Il a vraiment du se priver pour m’offrir ce qui doit être un magnifique stylo Cartier ou une montre Breitling. Il est fou ! ». Résultat, celui qui pensait se faire 500 à 1.000 euros sur eBay en revendant un objet de luxe se retrouve avec un EVOD bon marché qui va décevoir dès qu’il faudra l’entretenir. Oui, la box d’un starter kit pour cigarettes électroniques a une vilaine tendance à ressembler à des contenants de produits très chers. Alors que deux bonnes batteries, un Aerotank et un Five Pawns dans un sac Intermarché, ça faisait parfaitement l’affaire.

Vu qu’il y a toujours un maillon faible dans un starter kit, l’expérience de la vape ne peut donc être que décevante. De là à imaginer que c’est de leur faute si de nombreux apprentis vapoteurs reviennent à la clope, il n’y a qu’un pas. C’est peut-être ce qui se vend le plus mais les choix bas de gamme de ce que l’on trouve dans ces bundles font du mal à la vape.

Et aujourd’hui, miracle. Il semblerait que des starter kits de qualité voient le jour. On espère que ce sera le premier d’une longue liste. Une chose est sure : le kit Premium, de chez Aspire est un sans faute. Certains vont peut-être le considérer comme incomplet mais chacun des composants oscille entre le très bon et l’excellent. Passage en revue.

aspire nautilus premium tout le matos avec boite

Tout ce que contient ce starter kit. Rien de superflu, tout est utile.

Commençons par les fondamentaux : la prise de courant sur laquelle on insère son câble USB. C’est ce qu’il faut. Bien souvent, on a simplement le câble. La prise secteur est souvent en plus.

On a également six résistances BVC. SIX !! En général, ce sont deux accessoires de la sorte que l’on trouve, une qui est déjà installée dans le clearo et une autre qui se ballade dans une boite. Là, il y en a une de placée et une boite complète de consommables supplémentaires.

Passons maintenant aux choses sérieuses : une batterie CF VV 1000 (réglable, de 3,3 à 4,8 volts qui donne toutes les indications possibles sur l’autonomie restante). Elle est en acier inoxydable avec revêtement en fibre de carbone, un connecteur avec pin sur ressort pour assurer un contact toujours parfait, et une protection de surtension. Le Clearo, un mini Nautilus est la nouvelle grande référence de chez Aspire, probablement un des meilleurs du marché. Autrement dit, pour quelqu’un que l’on veut faire arrêter de fumer en lui offrant du matériel pas trop cher et pas trop complexe, c’est exactement le choix que l’on ferait. La malédiction des starter kits est donc levée grâce à la vape. Et même pour des vapoteurs plus avertis, ce starter kit demeure un excellent choix : si par flemme ou pour une toute autre raison, on ne peut pas utiliser son reconstructible, ce starter kit est tout à fait acceptable.

aspire nautilus premium tout le matos

Comme vous pouvez le constater, tout est estampillé Aspire. C’est particulièrement intéressant car il sera impossible de tomber sur un incompatibilité, une batterie qui ne veut pas de charger à cause d’un dixième de millimètre sur un chargeur d’une autre marque.

Toutes les choses sont-elles si roses pour autant ? Globalement, oui car le prix est franchement intéressant pour ce matériel. On comprend qu’il fallait qu’un starter kit soit compétitif par rapport aux autres. Par conséquent, il n’y a qu’une batterie. En général, dans un bundle de ce genre, on en a deux et quand on vapote avec l’une d’entre elles, on recharge l’autre. Ici, l’achat d’une batterie du même type s’impose tout de même. Ça rend la facture un peu plus chère mais le matériel n’est décevant ni tout de suite ni dans les mois qui suivent l’investissement.

Léo de Urlevan

Laisser un commentaire