Ego One, le test

Ego One, le test

C’est probablement le meilleur kit sorti ces derniers mois. L’Ego One a réussi à séduire tous ses utilisateurs. Pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, elle est élégante. Nous sommes bien loin des premiers modèles de cigarettes électroniques. En quelques années, les gens se sont attachés à avoir une cigarette électronique qui diffuse la nicotine, sa fonction principale, mais qui propose aussi un design agréable. L’Ego One a de multiples avantages et on ne peut lui opposer les reproches les plus fréquents que l’on fait à la plupart des e-cigs. Elle n’est pas trop grosse, ni trop petite, ni trop longue, ni trop tordue, ni trop carrée. L’harmonie est à l’honneur.

Un vapoteur a besoin de plusieurs choses pour ne pas replonger dans la cigarette traditionnelle. Tout d’abord, il faut que la nicotine arrive à son cerveau. Ça, c’est plutôt le boulot du liquide. Mais il est bien diffusé, en quantité comme en témoigne le volume de vapeur éjecté. Pas besoin de prendre des aspirations interminables, des petites bouffées suffisent. Ensuite, il faut un hit suffisant. Et là, l’Ego One est tout simplement brillante. Même les fumeurs les plus exigeants s’y retrouveront. A tel point qu’on peut à peine vaper sur des taux de nicotine très élevés. Et c’est tout naturellement, en douceur, que l’on peut vraiment baisser les dosages.

ego_One_02

L’Ego One est cependant à réserver à des utilisateurs confirmés car, sans être trop complexe, elle peut désarçonner le primo-accédant. Lors du remplissage de liquide, pour commencer : on ne peut pas dire que cette opération soit aisée. Avec des flacons dont l’embout est pointu (Alfaliquid ou Liquideo par exemple), ça reste simple mais il faut faire attention au remplissage et ne pas aller trop vite. Avec des pipettes en verre, le transfert dans un flacon aiguille est presque obligatoire. Deuxième petit problème, on ne voit pas nettement le niveau de liquide restant. Au bout de quelques jours, on « sent » la panne sèche arriver mais ça demande une petite initiation qui se fera d’autant plus facilement si on est déjà vapoteur depuis un moment. Mais ce sont vraiment des légers problèmes qui n’ont rien de rédhibitoires. Des questions d’habitude.

En conclusion, l’Ego One est la cigarette électronique de l’évolution, celle qui fera passer le vapo erectus au statut de vapo sapiens. Un matériel incontournable.

Fiche technique :
– Fabricant : Joyetech
– Diamètre : 19 mm
– Longueur : 105 mm et 131.2 mm (XL)
– Poids: 80 grammes
– Drip tip : métallique et en verre anti chaleur
– Airflow : Réglable
– Puissance : Wattage variable auto 10 à 15 W si 0.5 ohm et 20 à 25 w si 1 ohm
– Résistance : 0.5 ohm et 1 ohm
– Matériaux : Acier et Inox
– Capacité atomiseur : 1.8 ml et 2.5 ml (XL)
– Capacité batterie : 1100 mAh et 2200 mAh (XL)

 

Mr E-Cigarette