Une e-cig en cadeau : le guide des premiers conseils

Une e-cig en cadeau : le guide des premiers conseils

Il ne fait aucun doute que la cigarette électronique sera à l’honneur pour Noël. Parce qu’on s’approche inexorablement des bonnes résolutions du début de l’année et que ça peut grandement aider : même les non fumeurs l’ont compris. Imaginons un peu la scène.

Un couple. Un fumeur. Une non-fumeuse. Elle aurait pu lui offrir une nouvelle cravate comme les 25 dernières années, seulement voilà, le tabac, elle en peut plus. Ça pue, c’est crade, y’a de la cendre de partout, des odeurs de tabac dans les vêtements et les rideaux. Elle en a marre.

Mais entre une non-fumeuse et un fumeur qui n’a jamais pris le temps de se retourner sur ce nouveau dispositif, personne n’y connait rien. Au réveillon, tout le monde sera curieux de voir à quoi ça ressemble et voudra qu’elle soit utilisée de suite.

C’est mon premier conseil : attendez le lendemain, à tête reposée. Là, à l’ouverture des cadeaux, il y a de grandes chances pour que tout le monde soit beurré, à part les enfants qui courent et qui seront inévitablement attirés par le petit flacon de liquide. Rassurez-vous, vous aurez du bricolage : l’établi, le circuit 24, les mises-à-jour des Xbox One et de la PS4… Franchement, c’est pas le moment.

À la limite, ce que vous pouvez faire, c’est de brancher la batterie ou l’accumulateur et attendre que ce soit chargé. C’est pas compliqué, ça se visse sur un port USB ou on fixe un chargeur mural.

Vous l’aurez compris assez vite, la partie un peu « touchy », c’est le clearomiseur, là où l’on insère le liquide. Il existe de très nombreux systèmes d’ouverture. Par le haut ou parle bas. Le haut, c’est la partie sur laquelle s’insère le drip-tip (l’embout par lequel on aspire), le bas, c’est la partie qui se visse sur la batterie. Ces temps-ci, il faut bien admettre qu’on a des remplissages par le bas.

Deuxième conseil : vous êtes un newbie dans la vape. Mieux vaut prévenir que guérir. Un sopalin est toujours le bienvenu. Vous réaliserez toutes vos opérations au dessus de celui-ci.

Dans cet article, j’essaie d’être le plus générique possible, je ne vais pas rentrer dans les détails mais avant de remplir, je vous conseille de bien comprendre la façon dont les choses s’imbriquent les unes dans les autres, quels sont les points de fermeture, comment toutes les pièces sont solidaires les unes des autres. Première chose : où est la résistance ? Je crois que dans tout clearomiseur, il y a une résistance de fixée dans l’appareil et une autre, en plus. Repérez-la, dévissez là. Fermez le clearo une fois avec et une fois sans. Vous comprendrez alors qu’avec certains modèles – chez Aspire notamment – le vissage se fait au niveau de la résistance. Et tout est parfaitement étanche grâce à un joint assez gros. Chez Kanger, ce sont le socle et le tank qui se vissent. Il faut bien comprendre quelles pièces se vissent ensembles et imaginer le comportement d’un liquide dans un tel appareil.

Avant de verser la moindre goutte, repérez la limite de remplissage à ne pas dépasser. Parfois, c’est très clair, parfois il faut lire la documentation. N’appuyez pas comme un dingue sur le flacon, ça coule parfois très vite ; parfois pas assez. Essayez d’avoir un regard droit, en face du flacon pour voir la progression du remplissage de façon claire. De la même manière que lorsque l’on remplit un verre en ayant son regard juste au dessus de lui, il est impossible de voir la quantité versée, il est très peu pratique de remplir un réservoir sans une visibilité d’ensemble. Si vous avez pris le parti de remplir juste en dessous de la cheminée centrale, ça demande un peu de précision.

Dernière chose : ne commencez pas à vaper dans la seconde après avoir rempli le réservoir. Attendez que le liquide imbibe les mèches. Donc, après la fermeture, laissez reposer le tout un quart d’heure environ. Cela évitera de cramer la résistance.

Voilà, c’est à peu près tout ce que vous avez à savoir dans un premier temps. Nous vous proposerons rapidement un article sur l’entretien du matériel.

Bon réveillon, évitez les excès. Arrêtez la clope.

Léo de Urlevan