E-Cig vs Clope, le Top 100 des avantages, Part.2/10

E-Cig vs Clope, le Top 100 des avantages, Part.2/10

On continue notre dossier fleuve sur les avantages de la cigarette électronique par rapport aux tueuses. La première partie se trouve ici. Aujourd’hui, nous abordons des thèmes aussi variés qu’il n’y a pas de vapotage passif, que les économies réalisées permettent de se connecter à tout va, que les chats vous aiment et qu’on se fait plein d’amis dans la vape.

11. Plus ou moins un an d’Internet en un mois. (Economie 3)

top100 partie 2 11 internet

Difficile de trouver plus utile qu’une connexion Internet et plus inutile que la clope…

Ça fait partie des charges obligatoires chaque mois. Impossible de vivre sans le net à l’heure actuelle. 30 euros partent donc dans une connexion plus ou moins rapide qui permet d’avoir le web mais aussi la TV et le téléphone fixe. Arrêter de cloper durant un mois, c’est s’offrir ce service indispensable durant un an. Et arrêter de cloper un mois, c’est avoir sérieusement tourné la page. Lors de mon arrêt du tabac, j’ai compté trois jours difficiles durant lesquels il me manquait encore quelque chose. J’aurais tendance à dire que dans la cigarette normale, on a encore quelques adjuvants qui renforcent l’addiction. Mais je n’ai pas la preuve chimique de cela, c’était juste une impression.

12. La corvée des cendriers. (Various 3)

top100 partie 2 12 cendrier dégueux

Ok, il y a de l’entretien dans la cigarette électronique mais c’est tout de même moins ignoble.

Mon Dieu que c’était pénible ! D’abord, il fallait les vider quand ils étaient pleins, toujours trop vite, forcément. Mais un cendrier vide ne l’est jamais vraiment : l’odeur la plus ignoble du monde est affreusement persistante. Il fallait donc aussi les nettoyer. C’est aussi à ce moment là que l’on comprend la saloperie que constituent les goudrons dans le corps humain. Si vous n’y allez pas à l’huile de coude, en grattant comme un malade, il est impossible de rendre le cendrier propre comme un sou neuf. Une fois cette corvée accomplie une dernière fois parce que définitivement convaincu par la vape, vous pourrez vous servir de ces objets comme rangements pour résistances, drip-tip, e-liquides…

 

13. Le retour des couleurs (Santé 4)

top100 partie 2 13 des couleurs

Si la vape vous transforme autant, levez le pied quand même.

Dans le prochain épisode de ce Top 100, j’évoquerai le changement des couleurs du corps humain en passant de la clope à la vape dans la thématique Santé. Là, c’est plus général. J’ai un peu bossé en boutique. J’ai constaté le phénomène plusieurs fois, sur des vieux fumeurs. Ils arrivent, ils sont paumés devant tout ce matériel. Ils ont le teint gris. Ceux qui arrivent à arrêter ou réduire significativement la clope (je parle de gens qui sont vraiment sur des grosses quantités de tueuses / jour), changent tout simplement de couleur. Ils ne reviennent pas Brad Pitt mais n’ont plus ce teint gris inquiétant.

 

14. Une vraie communication avec le vendeur. (Social 4)

Bon, je n’ai rien contre mon ancien buraliste. Je continue à le voir mais juste pour des magazines. Mais tous les vendeurs de cigarettes électroniques des environs sont devenus des potes. Je ne dis pas non plus que ce sont tous des types forcément géniaux. Mais il y a un rapport entre lui et ses clients qu’on ne retrouve pas dans les autres commerces. C’est un peu militant, souvent marrant quand on teste des trucs un peu exotiques ; il y toujours des nouvelles choses à essayer contrairement au bureau de tabac où c’est la même saveur depuis des décennies. Peut-on simplement parler de saveur ? Tiens, d’ailleurs, pour preuve qu’un magasin d’e-cig n’est pas totalement comme les autres, vous en connaissez beaucoup des commerces qui proposent une dégustation de vin le jeudi soir ? C’est évidemment chez Kitclope, la boutique de la rue La Condamine.

top100 partie 2 14 vin kitclope

Tous les jeudis, à Kitclope rue La Condamine !

 

 

15. Un mois pour trois ans… (Economie 4)

top100 partie 2 15 smartphone dollarAutre accessoire indispensable de nos sociétés, le téléphone portable. Et le truc qui va avec, le forfait. Je ne suis pas un gros consommateur ; les forfaits les plus bas suffisent. 10 euros tous les trente jours, pour peu que l’on ne soit pas trop prolixe, c’est bien. L’arrêt de la clope pendant un mois et me voilà à la tête d’un budget de plus de deux ans de communication téléphonique.

 

 

16. Le retour des animaux. (Various 4)

C’est un des trucs les plus étonnants que j’ai constaté quelques jours après l’arrêt de la clope : les animaux familiers reviennent vers vous. Ce n’est pas qu’ils n’étaient pas affectueux, c’est juste que vous trimbaliez une odeur dégueulasse. C’est d’ailleurs assez révélateur : les animaux, les chats, les chiens, savent instinctivement ce qui est comestible, ce qui va détraquer leur santé ou pas. La clope n’a pas l’air de faire partie des choses dont ils raffolent. Je me demande comment ils réagiraient avec des arômes croquettes ou pâtés.

top100 partie 2 16 chat

Bon, elle, de toute façon, elle préfère arôme souris.

 

17. Pas de vapotage passif. (Santé 5)

top100 partie 2 17 volcanage passif

Quand on regardait le toit de la Vapexpo, on n’était pas loin de ça quand même !

Là encore, c’est un des points très importants dans les avantages de l’e-cig. Le phénomène de vapotage passif n’existe pas. Il a été prouvé que le monoxyde de carbone dégagé par la vape est 500 fois inférieur à celui dégagé par une clope. Autant dire que c’est totalement inoffensif. Quand à la nicotine, qui ne donne pas de cancer, rappelons-le, elle ne peut rendre dépendant dans ces proportions. Et c’est là que le plan anti tabac de Marisol Touraine est une aberration : quand elle veut interdire la vape dans les lieux publics, ça ne repose sur aucune donnée scientifique et ça n’a donc aucun sens. Sauf celui de mettre sur le même plan la vape et la clope. Entendons-nous bien : je ne suis pas du tout partisan de la vape partout. J’imagine un grand restaurant, un type qui achète un grand cru, très cher. Et à la table d’à côté, un mec qui sort une vape monstrueuse parfum banane. C’est au coup par coup, à l’utilisateur de demander s’il peut vaper au bistrot, par exemple. C’est simplement du bon sens et de la politesse. Le quidam qui n’a pas l’info nécessaire va nous sortir cet argument pendant des années : « si c’est interdit, c’est que c’est dangereux ».

 

 

18. La complicité. (Social 5)

Des vapoteurs qui se croisent dans la rue, ça arrive tous les jours. Nous sommes deux millions d’après les derniers chiffres. Deux EVOD qui se croisent, ça n’a pas grand intérêt. Maintenant, quand il s’agit d’utilisateurs qui ont des matériels similaires et légèrement hors normes, ça devient intéressant. Deux Kaifun qui se croisent, des BEC Pro, ça implique une expérience de la vape, un investissement personnel, de la recherche, des connaissances, une maitrise. Au pire, ça donnera un mouvement de la tête en signe d’approbation, un léger sourire, au mieux, une conversation interminable qui s’engage ! N’hésitez pas à forcer le destin et vous rendre à des vapéros.

top100 partie 2 18 vapexpo

La Vapexpo, le plus grand des vapéros mais sans alcool !

 

19. Un réinvestissement pour une montée en gamme (Economie 5)

Et si la somme d’argent que vous n’aviez pas dépensé avec la clope, vous la réinvestissiez dans l’e-cigarette. C’est bien beau de se payer des consoles, des forfaits téléphoniques. Dans la clope, vous ne pouvez que fumer plus, pas fumer mieux. Avec la vape, c’est possible. Et si vous faisiez le pari du reconstructible ? Et si vous vous penchiez sur toutes les nouveautés Aspire ou Kanger dès qu’elles sortent ? Il ne se passe pas trois mois sans que ces deux marques de premier plan ne sortent une nouveauté. Tout n’est pas parfait mais c’est à chaque fois assez surprenant : plus simple d’utilisation, plus savoureux. Et rassurez-vous ! Même si vous achetez TOUT le matériel de ces fabricants, que vous suivez l’actualité au jour le jour, ça reviendra moins cher que la clope !

top100 partie 2 19 reconstructible

Tentez le reconstructible ! On ressent davantage les arômes et ça fait des effets lumineux amusants.

 

20. La famille est pour. (Various 5)

Au départ, les parents, les grands-parents, les oncles, les tantes, toute la sainte famille vous a regardé un peu bizarrement. Vous aviez sorti la vapote en fin de repas mais après un peu de pédagogie, tout le monde a compris que ça ne pouvait pas être pire que la clope. Certes, il y a toujours un tonton un peu grincheux pour dire que c’est pire et il sait de quoi il parle, il est abonné à 60 millions de consommateurs. Après lui avoir jeté à la tronche votre omelette norvégienne – encore enflammé, c’est mieux – vous réexpliquez. Il insiste en expliquant qu’il a lu le rapport le l’OMS et que… Après lui avoir planté le couteau qui a servi à couper le dessert dans la main afin de la greffer à la table, vous insistez sur les détails qu’il n’aurait pas compris et lui resservez un truc brutal, qui date du temps du mexicain et qui rend aveugle. C’était ça qui lui manquait à tonton. Vous concevrez que ce n’est pas un problème de vape mais de discipline au sein de la famille. La communauté que nous commençons à constituer sera toujours confrontée à des gens mal informés, déformant, amplifiant et autant le dire, de très mauvaise foi. Quand c’est un tonton un peu alcoolo, ce n’est pas bien grave. Quand, c’est une ministre que l’on écoute, c’est plus problématique.

top100 partie 2 20 tontons vapoteurs

Il y aura toujours un tonton bourré pour vous dire que la vape, c’est le mal. Mais de nos jours, ceux là se débrouilleraient pour sortir 25 litres de Five Pawns avec 50 kilos de patates à l’alambic. Mais on n’oublie pas que le « C’est du brutal », c’est la clope.

Léo de Urlevan

 

Laisser un commentaire