Etude : Belgique, one point !

Etude : Belgique, one point !

Des études sur la cigarette électronique sont pondues assez régulièrement. En voici une de Belgique sur la consommation de nicotine avec un groupe test qui vape et un autre qui fume. Les résultats de cette étude sont vraiment à l’avantage de la vape. On s’en doutait mais ça confirme. Je trouve les panels un peu légers mais il y a tout de même eu une publication d’une trentaine de pages derrière, dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health.

Un peu léger parce qu’on part sur un panel de 48 fumeurs. C’est mieux que lorsque les grandes marques de cosmétiques font des pubs TV… Je ne sais pas si vous avez réussi à lire les mentions en bas de l’écran, c’est petit et ça passe très vite : « Testé sur 12 personnes ». Rarement plus. Des grandes marques de cosmétiques riches à milliards – y’en n’a pas 36 – et qui ne peuvent se payer qu’un panel de 12 personnes pour une étude ? C’est vrai qu’à côté de ça, nos 48 clopeurs deviennent une véritable légion !

Ce qui est très important de savoir, c’est qu’au départ, parmi les 48 sujets, aucun n’a le désir immédiat d’arrêter les tueuses.

Je vous passe les détails, diffusés ici, pour sauter directement aux conclusions. Sachez simplement que le panel était divisé en trois groupes : le premier vapait uniquement, le deuxième alternait clopes et vape et le troisième fumait exclusivement.

Au bout de deux mois, ils étaient 34% à avoir totalement arrêté la clope parmi le premier groupe ; parmi le groupe de contrôle de fumeurs et bien entendu, parmi ceux-ci, aucun n’avait arrêté.

L’étude a duré deux mois mais six mois plus tard, un nouveau contrôle a été effectué. Dans le groupe, ils étaient 19% à avoir totalement arrêté le tabac et parmi le groupe 2, 25%. Un cas vraiment intéressant : ils sont plus nombreux à avoir arrêté les tueuses en ayant eu le choix de la vape et du tabac que lorsqu’ils étaient obligés de vaper. Maintenant, une fois de plus, le panel étant ce qu’il est, ça n’est pas forcément représentatif. C’est vraiment dommage car le protocole est vraiment pertinent.

Mais il y a mieux encore. Dans l’ensemble de ces deux groupes, le nombre de cigarettes quotidiennes a réduit de… 60% ! C’est probablement le chiffre le plus spectaculaire de  cette étude.

Laisser un commentaire