10 raisons de passer à l’ Ego One

10 raisons de passer à l’Ego One

Ça y est, vous avez définitivement arrêté la cigarette, vous en êtes certain, vous ne reviendrez jamais aux tueuses. Cela fait des mois que vous n’en avez plus touché une malgré les possibilités qui ont été nombreuses, des apéros avec les amis jusqu’aux dimanches en famille pendant lesquels vous avez fait preuve d’une étonnante zénitude, particulièrement lorsque le tonton bourré vous a expliqué très sérieusement que la cigarette électronique, c’était pire que British Tobacco. Il a dit ça en s’allumant un cigare, en inondant la table d’une odeur épouvantable. Oui, ce jour là, ça a été difficile de résister.

Maintenant, vous voulez passer à une étape supérieure. Dans la rue, vous avez commencé à voir des gens avec des modèles étranges, bien plus intéressants que votre Stardust ou votre Evod. Pourquoi sont-ils passés à des modèles supérieurs ? Cela vous intrigue au plus haut point. Nous listons ici les dix points qui sont dix bonnes raisons de passer à du matériel supérieur et notamment à l’Ego One.

1. Votre clearomiseur est vraiment moche. Affreux même. Il est en plastique, la peinture de la batterie s’écaille, vous êtes déjà un ancien combattant de la vape. Un petit coup de jeune s’impose. L’Ego One, c’est vraiment élégant. Dans version 1100 mAh, elle tient dans le poing. En 2200, seul le clearo dépasse de la main. Toute de noir vêtue ou en inox, c’est celle sur laquelle on se retourne.

ego_One_16

2. L’Ego One, ça envoie. On ne va pas comparer ce qui n’est pas comparable… Non, il ne faudrait pas mais pourtant on va le faire. Avec du matériel d’entrée de gamme, on est toujours en train d’aspirer comme un damné pour profiter d’un hit parfois décevant. Avec l’Ego One, la première aspiration est sensationnelle et les suivantes également. C’est une révélation pour tous ceux qui s’étaient contenté d’assimiler la vape à un simple diffuseur de nicotine. Le matériel d’entrée de gamme peut avoir un effet pervers. Quand il marche moins bien, on ne pense pas forcément à changer de résistance. On aspire de plus en plus fort pour un hit de plus en plus faible. L’utilisateur peut être tenté de monter son taux de nicotine. Avec du matériel tel que l’Ego One, qui envoie vraiment fort, on constate des achats de liquide successifs avec un taux de nicotine en baisse.

3. On passe d’une vape « j’arrête de fumer » à une vape plaisir. Dans un récent article, nous définissions ce qu’étaient les liquides Premium, des liquides qui deviennent de plus en plus savoureux au fur et à mesure que l’on améliore son matériel. L’Ego One est le nec plus ultra, avec quelques autres clearomiseurs tout de même, pour profiter de toute la finesse de certains arômes. Pour aller au-delà, on passe aux reconstructibles mais là, on n’a pas la même souplesse d’utilisation.

4. Elle est « pass-through ». Pas besoin de mettre la batterie en recharge pendant quelques heures. Un mini USB permet de la brancher et vaper en même temps.

5. Elle est jolie, originale mais sa connexion entre la batterie et l’ato demeure très classique. Si la contenance vous parait un peu légère, vous pouvez toujours opter pour un autre clearomiseur. Le Subtank nano reste très élégant, apporte une plus grande quantité de liquide et toutes les qualités de cet ato avec une batterie aux énormes avantages. Le kit en soit est très bien mais pas gravé dans le marbre.

6. C’est devenu une valeur sure. L’Ego One est désormais commercialisé depuis plusieurs mois et les boutiques, Kitclope comme les autres, n’ont pas eu à déplorer des problèmes de conception. C’est fiable.

7. C’est un bijou technologique. Certains sont sous le charme de l’apparition d’une sécurité à empreinte digitale sur leur smartphone. Je reste sidéré par la taille de la batterie XL qui propose du 2200 mAh. Même ceux qui « biberonnent » leur e-cig en permanence tiennent la journée. Oui, durant la même période, on est obligé de recharger plusieurs fois son smartphone. J’exagère à peine.

ego_One_07_03

8. Ça tient debout tout seul ! Si vous êtes habitué aux e-cigs d’entrée de gamme, vous êtes obligé de la mettre dans un pot à crayons ou une ventouse spéciale pour faire tenir l’e-cig à la verticale. La base de l’Ego One étant plus large, elle devrait pouvoir tenir droite sur le bureau. Sauf par grand vent. Dans ce cas, votre bureau est très mal isolé.

9. L’Ego One est mixte et plait aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

10. La densité de la vapeur est importante. Ça, évidemment, ça peut paraître accessoire. Mais après des mois où il vous est parfois arrivé de vous époumoner à tirer une latte vapeur très aérée, une bonne aspiration sur Ego One, pour peu que ce soit assez riche en glycérine végétale, c’est franchement enthousiasmant.

Mr E-Cigarette